Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / PHC Utique franco-tunisien / Projets en cours / Carthago

Carthago

PHC : Utique
Codes du projet : 17G1006 -- Campus N° 37128VE
Domaine : Sciences de la terre, de l'univers et de l'espace (STUE)
Intitulé : Carthago
Porteur(s) : NAMOUR Philippe, BEN HAJ AMARA Abdesslem, BEN MANSOUR Hedi, MONIER Jean-Michel
Date de début : 01/01/2020
Date de fin : 31/12/2019

CARTHAGO s’insère dans la problématique de la surveillance des masses d’eaux. Cette surveillance est la pierre angulaire de toute politique de gestion, de protection et de restauration des ressources en eaux superficielles et souterraines. Si la qualité globale de l’eau en Tunisie a enregistré une amélioration, en particulier dans les deux décennies, la pollution transitoire des eaux, résultant du ruissellement, des précipitations, des retombés atmosphériques, du drainage, des infiltrations ou modifications hydrologiques, reste une préoccupation croissante. En fait, presque tous les événements polluants transitoires échappent aux protocoles d'évaluation classiques (échantillon ponctuel), que ce soient des rejets urbains par temps de pluie, et en particulier ceux des déversoirs d’orages, ou les ruissellements ruraux polluants générés lors des orages, particulièrement déstabilisant pour biocénoses. L'état écologique résulte plus de la dynamique des flux de polluants et en particulier des pics de pollution que de concentrations moyennes 24 heures voire mensuelles tel que mesurées par les échantillonneurs passifs. En outre, une surveillance de l'eau adaptée développera notre compréhension des processus physiologiques aquatiques et permet l'élaboration de nouveaux outils d’évaluation et de gestion des masses d’eau.
Les capteurs ont émergé dans les sciences de l'environnement ces deux dernières décennies comme un outil prometteur et sont encore à leurs balbutiements. Ils n'ont pas la même reconnaissance que les méthodes de laboratoire normalisées, et ne sont encore trop rarement utilisés, en dépit de leurs avantages. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour augmenter leur durée de fonctionnement et de réduire leur coût d'entretien, et en particulier pour réduire leur consommation d'énergie et développer une extraction in situ. L’alimentation durable des micro-capteurs sans fil est une préoccupation majeure dans la surveillance de l'eau. Les piles sèches, demandent une maintenance fréquente, pour les changer. Aussi, en dépit des progrès importants dans les composants électroniques, la durée de vie de capteurs sans fil distants reste limitée par la durée de vie de leurs batteries. Les solutions possibles à ce problème sont : de récolter l’énergie localement, là où elle est utilisée ; de concevoir une utilisation optimale de l'énergie par le capteur ; et de développer ou sélectionner des micro-capteurs économes en énergie.
Ce projet s’intègre dans notre objectif ultime de concevoir une métrologie de l'environnement efficace, pertinente et économique. Pour atteindre cet objectif, nous devons franchir un obstacle technologique. Éliminer la nécessité d'utiliser des piles pour alimenter les capteurs (capteur sans batterie). Construction de capteurs sans pile exige unnouveau modèle de capteur, tirant son énergie de l'environnement.

Objectifs

CARTHAGO vise à accroitre l’autonomie des capteurs de terrain et baisser leur cout de maintenance en les alimentant in-situ. La levé de ce verrou technologique implique d’élaborer, caractériser, optimiser et évaluer une biopile microbienne sédimentaire à base de nanobiocomposites argiles/microorganismes encapsulés et/ou détection de micro-organismes par électrodes réactives à texture argileuse tel que les hydroxydes doubles lamellaires (HDLs). Ces matériaux seront préparés par chimie douce à température ambiante (méthode de coprécipitation). Une plus grande stabilité, fiabilité et sélectivité sont attendues par rapport aux systèmes existant.

Résultats

Le projet CARTHAGO vise à développer une électrode bas coût, basée sur les HDLs et utilisable en milieu naturel (résistante). Le critère de réussite sera le fonctionnement d’un prototype en milieu naturel, équipé de bio-électrodes à base de HDL.

Informations supplémentaires

Université Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL)

Partenaire français
Université Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL)
http://www.univ-lyon1.fr/

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche

--

Responsable(s)
Philippe NAMOUR - ISA - Université Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL) - Tél :0437423683 - Email :philippe.namour@univ-lyon1.fr

Faculté des Sciences de Bizerte/Université de Carthage

Partenaire tunisien
Bizerte

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
UR ES1346 Physique des Matériaux Lamellaires et Nano-Matériaux Hybrides (PMLNMH)


Responsable(s)
Abdesslem BEN HAJ AMARA - PMLNMH - Bizerte - Tél :72590845 - Email :Abdesslem.bamara@fsb.rnu.tn

ENOVEO

Partenaire français
Lyon

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
ENOVEO


Responsable(s)
Jean-Michel MONIER - ENOVEO - Lyon - Tél :063678856 - Email :jm.monier@enoveo.com

Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Mahdia

Partenaire tunisien
Mahdia

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche

--

Responsable(s)
Hedi BEN MANSOUR - APAE - Mahdia - Tél :21673682190 - Email :hdbenmansour@gmail.com