Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / PHC Utique franco-tunisien / Tous les projets / Etude physiopathologiques dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI): implcation pronostique pour la prise en charge des malades

Etude physiopathologiques dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI): implcation pronostique pour la prise en charge des malades

PHC : Utique
Codes du projet : 15G0809 -- Campus N° 32795UC
Domaine : Biologie, médecine, santé
Intitulé : Etude physiopathologiques dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI): implcation pronostique pour la prise en charge des malades
Porteur(s) : JOSIEN Regis, MARRAKCHI Raja
Date de début : 01/01/2015
Date de fin : 31/12/2017

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, plus connues sous l'acronyme MICI, regroupent les maladies liées àl'inflammation de l'intestin à caractère chronique. C’est un groupe de pathologies qui comprend trois entités : la maladie deCrohn (MC), la rectocolite hémorragique (RCH) et la colite indéterminée.Les MICI sont caractérisés par une inflammation chronique de l’intestin évoluant par poussées. Leurs présentations cliniques sontvariables et peu spécifiques, ainsi que leurs symptômes qui dépendent de la localisation de l’atteinte, de sa sévérité et del’existence ou non d’une atteinte extra-digestive. L’altération de l’état général est diagnostiquée par une fatigue et unamaigrissement progressif ce qui favorise l’anorexie.Les MICI posent un réel problème de santé publique par leur chronicité et leur mobidité. Les MICI sont des maladies d'étiologiemultifactorielle impliquant des facteurs environnementaux, génétiques set immunologiques.Ces pathologies sont caractérisées par une altération de l’intégrité de la barrière intestinale, se traduisant par une augmentationde la perméabilité et de la translocation microbienne associée à une hyperactivité du système immunitaire. L’augmentation de laperméabilité de la muqueuse intestinale favoriserait la pénétration d’antigènes et de bactéries stimulant les cellulesimmunocompétentes produisant un excès de cytokines inflammatoires.Souvent ces anomalies de réponses immunitaires, exagérées ou mal régulées sont invoquées comme étant la cause del’installation de la pathologie inflammatoire qui tend à devenir chroniques et auto-immunes.L’utilisation de modèles murins de MICI a permis de montrer le rôle clé des lymphocytes Th effecteurs dans ces processus pathologiques et ont suggéré une dichotomie avec un profil cytokinique Th1(IL2, IFNa,TNFb...) pour la MC et Th2 (IL4, IL 6,IL10...) pour la RCH.Néanmoins, plus récemment, l’identification d’une nouvelle classe d’effecteurs Th producteurs d'IL-6 et IL-17 et maintenantconnues sous le nom des cellules Th17, a rapidement montré que ces cellules jouent un rôle pathogénique important dansl'inflammation intestinale. Ces lymphocytes Th17 sont caractérisés par leur capacité à sécréter différentes cytokines,essentiellement pro-inflammatoires : l’IL-17A, l’IL-17F et l’IL-22 et jouant un rôle dans le recrutement et l’activation despolynucléaires neutrophiles. Ils participent à la réponse anti -infectieuse, notamment vis-à-vis des pathogènes extracellulaires etjouent un rôle dans l’émergence ou l’entretien de pathologies inflammatoires et/ou autoimmunes. La population Th17 est généréesous l’effet de l’IL-1 le TGF-b et l’IL-6 et nécessite l’IL-23 pour proliférer. L’IL-23 joue ainsi un rôle majeur dans plusieurs modèlesanimaux de maladies inflammatoires en stimulant la voie Th17.

Objectifs

L’objectif de ce projet est de caractériser le profil des cytokines inflammatoires et de leurs récepteurs au niveau des cellulesimmunitaires et des cellules épithéliales de la muqueuse intestinale au cours de la maladie de Crohn en comparaison avec larectocolite hémorragique. L’objectif est d’évaluer le niveau d’implication des cellules Th (Th17), Treg, des cellules dendritiques etde l’IL-22 dans l’installation et la chronicité de la réponse inflammatoire. Les résultats attendus de ce travail est de créer unmodèle de dérégulation du processus inflammatoire afin d’identifier des marqueurs pronostiques potentiels au niveau cellulaire etcytokiniques permettant une meilleure compréhension et prise en charge des MICI.

Résultats

NR

Informations supplémentaires

NR

INSERM 1064

Partenaire français
Nantes
http://www.itun.nantes.inserm.fr/index.php/fr/

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
Centre de Recherche en Transplantation etImmunologie U1064 CRTI


Responsable(s)
Regis JOSIEN - Laboratoire CRTI - Nantes - Tél : 0240087413 - Email : regis.josien@univ-nantes.fr

Faculté de Sciences de Tunis

Partenaire tunisien
Tunis
http://www.fst.rnu.tn/fr/

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
Laboratoire de Génétique

d’Immunologie et dePathologies Humaines LGIPH


Responsable(s)
Raja MARRAKCHI - Laboratoire LGIPH - Tunis - Tél : 2162093232 - Email : r.marrakchi.triki@gmail.com

Rôle de l'interleukine 22 binding protein (IL-22BP) dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin

Cotutelle - These - En cours
Par : Ahmed ABIDI
Début de thèse : 01/01/2015
Présenté le : 01/01/2019
A : En cours
Co-directeurs :
  • JOSIEN Régis
  • INSERM, Nantes
  • MARRAKCHI Raja
  • Faculté des Sciences de Tunis, Tunis

    Conférences et séminaires

    NR

    NR
    NR
    A : NR
    Du : 01/01/2016
    Au : 01/01/2016
    Participants :
    NR

    Erreur
    Une erreur est survenue lors de la mise en place du portlet.
    Erreur
    Une erreur est survenue lors de la mise en place du portlet.

    PHC 01