Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / PHC Utique franco-tunisien / Projets en cours / Vulnérabilité des sources karstiques de zaghouan : impacts des changements climatiques et de l'anthropisation des bassins versants

Vulnérabilité des sources karstiques de zaghouan : impacts des changements climatiques et de l'anthropisation des bassins versants

PHC : Utique
Codes du projet : 16G1003 -- Campus N° 34956RG
Domaine : Sciences de la terre, de l'univers et de l'espace (STUE)
Intitulé : Vulnérabilité des sources karstiques de zaghouan : impacts des changements climatiques et de l'anthropisation des bassins versants
Porteur(s) : COGNARD-PLANCQ Anne-Laure, CHKIR BEN JEMAA Najiba
Date de début : 01/01/2016
Date de fin : 31/12/2018

Les aquifères karstiques sont particulièrement abondants dans le Bassin méditerranéen où ils constituent la principale ressource en eau souterraine et, souvent, la seule ressource pérenne (Margat, 2008). Non seulement les roches carbonatées affleurent sur de grandes surfaces, mais elles existent aussi sous couverture sédimentaire en constituant des réservoirs importants (ElHakim et
al., 2007).
L’eau souterraine des aquifères karstiques constitue une ressource importante pour l’alimentation en eau potable de nombreuses collectivités, tant en France qu’en Tunisie. Les terrains carbonatés potentiellement karstifiés occupent plus de 30% de la superficie de la France métropolitaine ; ils contribuent à plus de 50% de l’alimentation en eau potable, voire même plus dans certaines régions où les aquifères karstiques sont la seule ressource d’eau douce (Dorfliger et al., 2012). En Tunisie, les systèmes karstiques sont généralement de dimension et de surface réduites et sont principalement localisés dans les formations carbonatées de l’Atlas Tunisien au Nord-Ouest du pays. Les aquifères logés dans ces systèmes renferment des ressources en eaux fortement sollicitées tels que pour le massif calcaire de Zaghouan exploité depuis la période romaine (IIème siècle) pour alimenter les localités voisines et la ville de Carthage. Actuellement, les eaux de ce massif sont exploitées pour approvisionner le
District de Tunis et en tant qu’eaux minérales. Du point de vue de leur qualité, les eaux des aquifères karstiques ne posent pas de manière générale de problèmes majeurs. En Tunisie, les eaux des sources de Zaghouan sont consommées directement par la population sans traitement préalable. Par contre, l’eau gérée par la SONEDE (Société Nationale de Distribution et d’Exploitation de Eaux) et distribuée dans le réseau d’alimentation potable subie un traitement pour répondre aux normes de potabilité.
Cependant, les ressources karstiques sont fragiles, du fait du transfert rapide à travers les vides karstiques de grande dimension.
Elles sont considérés comme particulièrement vulnérables par comparaison avec les hydrosystèmes des autres milieux, notamment ceux à porosité d’interstices. Les cartes de vulnérabilité permettent de mieux évaluer les risques de pollutions des ressources en eaukarstique afin d’en améliorer la gestion et la protection. La vulnérabilité sera abordée selon trois approches : intrinsèque, anthropique et climatique.

Objectifs

L'objectif principal de ce projet sera d’étudier le fonctionnement hydrodynamique du système karstique du massif calcaire de Zaghouan et de simuler sa réponse aux différentes sollicitations (événements climatiques, exploitation, occupation du sol, …) auxquelles il est soumis. Cette démarche devrait ainsi permettre d’évaluer sa vulnérabilité aux changements climatiques et aux actions anthropiques.

Résultats

Ce projet permettra d'acquérir une meilleure connaissance non seulement des ressources, mais aussi du fonctionnement des aquifères, de l’organisation des écoulements souterrains qui les parcourent et des relations entre ces eaux souterraines, leur environnement principalement les eaux de surface et les activités humaines.
Cela permettra d'améliorer la gestion de ces sources karstiques. Dans un contexte d'accroissement démographique, la pression sur cette ressource en eau augmente. En effet, pour répondre à une demande croissante, la SONEDE, structure en charge de de la distribution en eau sur ce secteur, est obligée d'accroître l’exploitation de ces ressources en eaux.
Cette gestion intégrée doit prendre en compte aussi bien l’accroissement des besoins en eaux que l’impérative nécessité de protéger ces ressources des actions humaines afin de bien définir les conditions d’exploitation et de protection et de d’assurer la pérennité des ressources en eaux en qualité et en quantité.

Informations supplémentaires

Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

Partenaire français
Avignon
http://www.univ-avignon.fr/

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
UMR Environt. Méditerr. et Modélisation des Agro- Hydrosystèmes (EMMAH)


Responsable(s)
Anne-Laure COGNARD-PLANCQ - EMMAH - Avignon - Tél :0490144480 - Email :aurelie.santoro@univ-avignon.fr

Université de Sfax

Partenaire tunisien
Sfax
http://www.uss.rnu.tn/newVersion/index.php

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax (FLSHS)


Responsable(s)
Najiba CHKIR BEN JEMAA - FLSHS - Sfax - Tél :74677425 - Email :najiba_chkir@yahoo.fr