Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / PHC Tassili franco-algérien / Tous les projets / Trajectoires d’ingénieurs maghrébins

Trajectoires d’ingénieurs maghrébins

PHC : Tassili
Codes du projet : 11MDU840 -- Campus N° 24479NJ
Domaine : Sciences humaines et sociales – Science et société
Intitulé : Trajectoires d’ingénieurs maghrébins
Porteur(s) : GARDELLE Linda, BENGUERNA Mohamed
Date de début : 01/01/2011
Date de fin : 31/12/2014

Le projet portait sur les trajectoires d’ingénieurs algériens, marocains et tunisiens formés en France.

Objectifs

L’objectif, dans ce projet de recherche, était d’avoir une photographie, à un moment donné, des projets de carrière des futurs ingénieurs, mais surtout analyser les choix opérés dans les trajectoires de formation et de carrière. Cela afin de comprendre comment les parcours se construisent, au Maghreb, en France, ou ailleurs, en fonction de quoi, avec quels moteurs et avec quels débats vécus par les individus.

Résultats

Nous avons observé les trajectoires d’élèves algériens, marocains et tunisiens formés dans les écoles d’ingénieurs en France depuis 1995. Deux enquêtes ont été menées : une enquête quantitative pour déterminer les grandes tendances dans les trajectoires et dans les projets des élèves maghrébins en cours de formation dans les écoles d’ingénieurs françaises et une enquête qualitative auprès de ces mêmes élèves et auprès d’ingénieurs en poste. Ces deux approches ont montré leur complémentarité et ont révélé des éléments de réponse très riches aux questions qui motivaient notre recherche. Les étudiants maghrébins venant en écoles d’ingénieurs en France le font avec des objectifs variés. Certains ont en tête un projet qui change en cours de route. Ces jeunes élèves construisent leur trajectoire d’études et leur projet migratoire en gérant beaucoup d’injonctions souvent contradictoires : leurs ambitions de réussite personnelles, les aspirations de leursparents, les projets qu’ont les politiques (de leur pays d’origine et de France) à leur égard, les prescriptions des écoles, les réalités du monde du travail et les propositions parfois alléchantes des entreprises et les atouts d’un environnement social et culturel auquel ils prennent goût, ou pas, au cours de leurs études.Suite aux débats sur la « fuite des cerveaux » dans les pays du Maghreb, les Etats concernés semblent avoir saisi l’intérêt qu’il pouvait y avoir à utiliser les compétences de leur diaspora plutôt que de chercher à tout prix à la faire revenir ; d’où l’inflexion de leurs politiques à l’égard des diplômés de l’étranger dans la période récente. Aussi les questions qui se posent aux candidats actuels à la migration étudiante diffèrent-elles de celles qu’ont pu connaître leurs aînés à une époque où les injonctions sociales, les mesures administratives et les opportunités de carrière poussaient les étudiants à rentrer au pays sitôt leur diplôme obtenu. Ce cadre « prédéfini » s’efface donc progressivement, forçant en cela les étudiants à construire eux-mêmes leur trajectoire professionnelle, et donc leur projet de carrière. Sur la question du retour, le développement économique et industriel des trois pays du Maghreb est déterminant. Le contexte général de développement et le dynamisme économique de certains secteurs suscitent l’intérêt des diplômés qui ont choisi de rentrer au pays. L’assurance d’un poste intéressant, où ils pourraient s’épanouir, était cruciale. L'épanouissement personnel et toutes les dimensions liées à la sphère familiale sont des facteurs importants dans les choix de retour ou de non-retour. L’idée du retour est pleinement intégrée dans les représentations des élèves à partir du moment où ils font la démarche d'aller étudier en France. Pour ces élèves-ingénieurs, la réussite passe nécessairement par l’obtention au préalable d’un diplôme dans une grande école française accompagnée d’une ou plusieurs expériences à l’étranger Ce passage par l’étranger constitue même une expérience considérée comme nécessaire aux enfants de « bonnes familles » maghrébines pour parachever leur éducation en acquérant, en plus d'un diplôme, des expériences utiles pour leur vie future. Si d’aucuns pourraient ici percevoir l’existence d’un processus de reproduction sociale des élites, d’autant plus qu’en effet une proportion non négligeable des enquêtés est issue d’un milieu favorisé, des opportunités d’accéder à cescarrières les plus prestigieuses existent toutefois pour des élèves issus de milieux sociaux moins aisés, même si la question de leur retour de leur retour au pays ne dépend pas toujours d’eux, à l’image des militaires ou de certains boursiers d’Etat, souvent contraints de « réintégrer les rangs » peu après l’obtention de leur diplôme.

Informations supplémentaires

CREAD (Centre de recherche en Economie Appliquée pour le Développement)

Partenaire algérien
Alger
http://www.cread.edu.dz/

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche


Responsable(s)
Mohamed BENGUERNA - CREAD - Alger - Tél : - Email :

ENSTA Bretagne

Partenaire français
Brest
http://www.ensta-bretagne.fr/

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
Pôle SHS – EA 1410 CNAM Paris


Responsable(s)
Linda GARDELLE - Centre de Recherche sur la Formation ENSTA Bretagne - Brest - Tél : - Email : linda.gardelle@ensta-bretagne.fr

Les trajectoires professionnelles des femmes cadres à l'épreuve du plafond de verre

Cotutelle - These - Termine
Par : Assia GUEDJALI
Début de thèse : 01/01/2011
Présenté le : 27/09/2011
A : Université Alger II
Co-directeurs :
  • BOUZEBRA Khlifa
  • Université Alger II, Alger

Rôle de la diaspora algérienne dans le transfert de la connaissance et le développement de l’entrepreneuriat : Etat des lieux et perspectives

Codirection - These - Termine
Par : Aziz NAFA
Début de thèse : 01/01/2011
Présenté le : 01/09/2015
A : Non renseigné
Co-directeurs :
  • MEYER  Jean Baptiste
  • LPED, Aix Marseille 
  • BENGUERNA Mohamed
  • CREAD, Alger

Naissance et développement de l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs : étude socio-historique 1919 – 1975

Codirection - These - Termine
Par : Azzedine ALI BENALI
Début de thèse : 01/01/2011
Présenté le : 01/07/2015
A : Non renseigné
Co-directeurs :
  • GRELON André
  • Centre Maurice Halbwachs, EHESS

Conférences et séminaires

Des projets en débats : la construction du parcours professionnel des ingénieurs maghrébins formés en France

Séminaire
Journée internationale d’études sur les ingénieurs des pays émergents Emerg’ING
A : Paris, EHESS
Du : 16/12/2013
Au : 16/12/2013
Participants :
GARDELLE L., NAFA A.

Projet Tassili : une recherche sur les parcours des ingénieurs maghrébins formés en France

Séminaire
Colloque INGENIUM
A : Paris, CNAM
Du : 05/12/2013
Au : 05/12/2013
Participants :
GARDELLE Linda

Entre politique technopolitaine et développement en Algérie : quel regard et perspectives pour les ingénieurs expatriés ?

Séminaire
Les rencontres Ingénierie et société
A : Oran, Ecole Nationale Polytechnique
Du : 10/11/2012
Au : 11/11/2012
Participants :
Nafa A., Gardelle L., Droff J.

,North African engineering students in France: the impact of Political decisions on academic ambitions

Acte de colloque
3rd Conference on Academic Mobility and Migration ICAMM 3
A : Kuala-Lumpur, Malaisie
Du : 04/07/2012
Au : 05/07/2012
Participants :
Gardelle L., Morace Ch., Benguerna M.

Atelier méthodologique sur le projet Tassili

Acte de colloque

A : Brest
Du : 27/03/2012
Au : 28/03/2012
Participants :
GARDELLE L., BENGUERNA, M, NAFA A.

Atelier méthodologique sur le projet Tassili

Acte de colloque

A : Alger
Du : 19/04/2013
Au : 20/04/2013
Participants :
GARDELLE L., BENGUERNA, M, NAFA A.

Atelier méthodologique sur le projet Tassili

Acte de colloque

A : Brest
Du : 13/05/2014
Au : 14/05/2014
Participants :
GARDELLE L., BENGUERNA, M, NAFA A.

Colloque de clôture du projet Tassili, Trajectoires d’études et professionnalisation des ingénieurs maghrébins formés à l’étranger

Acte de colloque

A : Biskra
Du : 14/12/2014
Au : 16/12/2014

Atelier méthodologie sur le projet Tassili

Acte de colloque
Commentaire à propos du colloque
A : Brest
Du : 27/03/2012
Au : 28/03/2012

Atelier méthodologie sur le projet Tassili

Acte de colloque

A : Alger
Du : 19/04/2013
Au : 20/04/2013

Atelier méthodologie sur le projet Tassili

Acte de colloque

A : Brest
Du : 13/05/2014
Au : 14/05/2014

PHC 01