Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / PHC Tassili franco-algérien / Tous les projets / Marqueurs de pollution aux hydrocarbures. Le palmier dattier, organisme sentinelle dans les zones d’exploitations pétrolières

Marqueurs de pollution aux hydrocarbures. Le palmier dattier, organisme sentinelle dans les zones d’exploitations pétrolières

PHC : Tassili
Codes du projet : 11MDU822 -- Campus N° 24224RF
Domaine : Biotechnologies
Intitulé : Marqueurs de pollution aux hydrocarbures. Le palmier dattier, organisme sentinelle dans les zones d’exploitations pétrolières
Porteur(s) : ESNAULT Marie-Andrée, KHELIL Aminata
Date de début : 01/01/2011
Date de fin : 31/12/2014

La région de Ouargla dans le sud algérien est voisine d’une zone d’exploitation du pétrole générant une pollution atmosphérique difficile à évaluer sur le terrain. L’objectif de ce travail était de rechercher une espèce végétale locale qui pouvait servir de témoin de l’état de contamination de l’environnement. Le palmier dattier, largement répandu dans cette zone saharienne avait été retenu pour cette étude

Objectifs

Résultats

Le travail réalisé sur les palmiers correspondant à la thèse de R. Khelil. Trois zones d’études ont sélectionnées, l’une en pleine zone d’exploitation pétrolière, dans le champ pétrolier de Haoud Berkaoui, la seconde proche d’une nouvelle torche dans les palmeraies de Ouargla, la troisième étant une station témoin. Deux approches ont été menées en parallèle : la première concerne la caractérisation et la quantification des hydrocarbures ; la seconde concerne les mesures de marqueurs biologiques du stress oxydant. Chaque station (palmeraie) a été découpée en 5 zones : les 4 points cardinaux et le centre. Dans chaque zone, les prélèvements ont été faits sur 3 palmiers et pour chaque palmier, les analyses ont été effectuées en triplicata ce qui représente un grand nombre de mesures de manière à avoir un plan d’échantillonnage et des tests statistiques valides. En ce qui concerne la caractérisation et la quantification des hydrocarbures, ceux-ci ont d’abord été analysés à partir de filtres posés de manière à caractériser les molécules présentes dans l’atmosphère. Parmi tous les hydrocarbures détectés, trois hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ont été identifiés : phénanthrène, fluoranthène et pyrène. Ils ont servi de référence pour évaluer le niveau de pollution des sols dans la suite du travail et ont aussi été recherchés dans les palmes des végétaux. Il a tout d’abord été nécessaire de connaître le fonctionnement du modèle végétal sur le plan de la physiologie, cette espèce étant peu étudiée et donc mal connue de ce point de vue. Les marqueurs biologiques ont donc été suivis sur les 5 couronnes de palmes actives (vertes) dans les palmiers afin de choisir la couronne adaptée à l’analyse. Ce travail a été réalisé sur 27 palmiers échantillonnés dans les 3 stations. Les résultats montrent la variabilité de la teneur en pigment et de l’activité des enzymes en fonction de l’âge des palmes. A partir de la feuille la plus jeune, les valeurs augmentent jusqu’à un maxima qui se situe le plus souvent sur les couronnes de 2 et 3 ans d’âge sauf pour les superoxyde dismutase. Après analyse détaillée de cette variabilité, la couronne de palmes correspondant a un âge de 2 ans a été retenu pour l’analyse complète. Les marqueurs biologiques ont été validés pour la suite de l’expérience.

Informations supplémentaires

Sur le plan technique, pour toutes ces analyses, les hydrocarbures sont extraits, séparés en différentes fractions par chromatographie sur gel de silice. Enfin, chaque fraction est analysée par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse. En ce qui concerne la mesure des marqueurs du stress oxydant chez les végétaux, plusieurs indicateurs ont été suivis : les teneurs en pigments chlorophylliens et caroténoïdes, la teneur d’un marqueur de la peroxydation lipidique : le malonyldialdéhyde, la mesure de l’activité de plusieurs enzymes impliquées dans l’élimination des formes réactives de l’oxygène lors d’un stress (peroxydase totale, glutathion réductase, glutathion peroxydase, superoxyde dismutase, glutathion-S-transférase) ainsi que la mesure de l’activité antioxydante totale.

Université Kasdi Merbah

Partenaire algérien
Ouargla

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
Laboratoire de Protection des écosystèmes en zones arides et semi-arides ECO-SYS


Responsable(s)
Aminata KHELIL - ECO-SYS - Ouargla - Tél : - Email :

Université de Rennes 1

Partenaire français
Rennes

Laboratoire(s) ou unité(s) de recherche
Laboratoire Ecobio


Responsable(s)
Marie-Andrée ESNAULT - ECOBIO - Rennes - Tél : - Email :

PHC 01