Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Actualités à la Une / [Novembre] Témoignages : Docteurs de la coopération scientifique franco-marocaine

[Novembre] Témoignages : Docteurs de la coopération scientifique franco-marocaine

Otmane RAJI a préparé et soutenu son Doctorat dans le cadre du projet PHC Volubilis « Evénements extrêmes du passé et paléo-environnements : Reconstitution à partir des archives sédimentaires de la lagune de Nador, Maroc » en co-encadrement entre l’Université Mohammed V de Rabat et l’Université Montpellier.

La qualité de son travail lui a valu la Médaille d’Argent du Prix de thèse Driss ABOUTAJDINE 2017.


Quel est votre poste actuel ?

Je suis chercheur post-doctorant à l’Université Mohamed VI Polytechnique de Benguérir

Que vous a apporté votre position de doctorant de la coopération scientifique franco-marocaine ?

Une maitrise de plusieurs méthodes d’analyse auxquelles il n’est pas possible d’accéder dans les universités marocaines.

En quoi votre cette expérience vous aide maintenant dans votre vie professionnelle ?

L’université Mohamed VI Polytechnique de Benguérir se veut être une université d’excellence en matière de recherche et développement, mon expérience en France est une référence pour développer une recherche de qualité dans le domaine des géosciences.        

Quels sont vos liens avec la France aujourd’hui ?

Après ma thèse, le lien avec la France continue notamment via des courts séjours dans mon ancien laboratoire de Géosciences-Montpellier et via des travaux de terrain avec des chercheurs français. Ce lien devrait se renforcer encore plus avec des projets futurs soumis aux appels d’offres et dont le démarrage est prévu pour 2018.

Quels seraient vos conseils pour les doctorants actuels : avant le départ en France/pendant le séjour/ à leur retour) ?

Profiter au maximum du séjour en France pour apprendre des nouvelles techniques/méthodes pour d’une part avoir une carrière professionnelle réussie et d’autre part participer au transfert technologique à partir de la France vers le Maroc.

Quels seraient vos conseils aux futurs docteurs (comment valoriser le doctorat, préparer l’arrivée dans le monde du travail, etc.) ? La meilleure façon pour valoriser son doctorat est d’avoir des bons résultats dans son domaine de recherche/étude et de les publier dans des revues scientifiques indexées ainsi que de participer dans des congrès spécialisés pour se faire connaitre.

PHC 01